Les nouveaux temples de Collud-Zarpán

Deux temples religieux de l'époque formative, liée à l'étape de consolidation de la haute civilisation dans le  nord du Pérou, ont été retrouvés dans le complexe archéologique de Collud-Zarpán, situé dans la zone habitée du même nom, à deux kilomètres au sud du district de Pomalca, dans la province de Chiclayo (Lambayeque).

Walter Alva, directeur du Musée des Tombes Royales de Sipán, a révélé le 18 octobre 2008 qu’il s'agissait de l'un des sanctuaires religieux les plus importants de l'époque formative, datant de trois milles à deux milles ans avant notre ère.

Alva signale que les restes du temple de Collud révèlent l’existence d’un escalier monumental de 25 mètres de largeur s’étalant sur près de 500 mètres de longueur et 200 mètres de largeur.

Collud Zarpan
Vue partielle du complexe archéologique de Collud-Zarpán. (Photo : Ministère de l’Éducation, octobre 2008)

"Nous parlons,” dit-il, “de l'un des monuments de l'époque la plus grande et la plus extraordinaire du Formatif, qui par ailleurs va éclaircir et mettre en lumière l'influence de la culture Cupisnique et de la culture Chavín dans le nord du Pérou".

Celui-ci indique également qu' une fresque en haut-relief a été mise au jour dans l’un des temples, représentant une divinité araignée.

Le célèbre chercheur de Lambayeque, inventeur de la tombe du Seigneur de Sipán, indique aussi que près de Collud a été découvert un autre monument, celui de Zarpán, dans lequel ont été retrouvés les restes d'un temple typique de la culture Chavín.

"Il s'agit,” dit-il, “d'une architecture nouvelle avec des briques crues de formes cylindriques. C'est la première fois qu'apparaissent ce type de structure avec un relief polychrome qui ressemble beaucoup aux figures retrouvées vers Garagay, dans la région de Lima."

Alva fait remarquer, par ailleurs, que le temple de Zarpán présente les mêmes dimensions que celui de Collud. Il souligne aussi que ces témoignages archéologiques mettent en évidence l'un des ensembles archéologiques les plus importants du nord du Pérou.

Collud Zarpan
Walter Alva, directeur du Musée de Sipan, à Lambayeque, guide le Ministre péruvien de l'Éducation, Jose Antonia Chang, à qui il montre les hauts reliefs du mur. (Photo : Ministère de l'Education, octobre 2008)

"Entre Zarpán et Collud s’étend une large place cérémoniale. C'était à l’époque une véritable acropole, un centre important de pouvoir religieux s’étendant sur toute la région de Lambayeque. C’est une chose que nous ne supposions pas il y a seulement quelques années. Au point que nous pensions même qu’à cette époque la région de Lambayeque était totalement dépeuplée."

Walter Alva rappelle les théories qui soutenaient en effet que Lambayeque, durant l'époque formative, ne possédait aucun centre de peuplement.

"Mais après avoir découvert ce temple,” poursuit-il, “la réalité est catégorique : ce fut sans doute, à l’époque, le plus grand complexe religieux depuis celui de Sipán (Huaca Rajada)."

Le même chercheur indique que l'ensemble monumental de Ventarrón, Collud et Zarpán couvre une superficie totale de quatre hectares, soit huit kilomètres carrés.

"Isolément chaque complexe archéologique s’étend en moyenne sur un kilomètre de côté. Nous parlons ici d'un kilomètre carré pour chacun des sites.”

Alva rapporte encore que du matériel funéraire a été découvert à l’intérieur du temple de Zarpán.
"On note dans un temple la présence d’éléments funéraires intrusifs de l'époque de Lambayeque : ceux qui occupèrent la région deux mille ans après et qui enterrèrent leurs morts dans de simples tombes. Nous avons mis au jour une dizaine de tombes, contemporaines à Túcume et à Huaca Chotuna. Mais il s’agit là d’une culture qui réoccupe les lieux et qui vient après la culture originale qui est celle qui a construit les premiers temples."

Walter Alva annonce finalement que d’autres investigations reprendont prochainement dans ce complexe archéologique qui est loin d’avoir livré tous ses secrets.

À SUIVRE…

Quelques liens utiles :
Agence de Presse Andina
Mike Ruggeri's Ancient Andean World

© Thierry Jamin, 1998-2017 | Mentions légales | Plan du site |Réalisation : Prodiris | Haut de page
Facebook

  • « Païtiti 2017 »... c’est reparti !


    Malgré une actualité très chargée nous obligeant à réaliser d’importantes recherches sur la côte sud du Pérou, toute l’équipe de l’Institut Inkari – Cusco reste mobilisée pour l’organisation de la campagne « Païtiti 2017 ».

  • La DIRAVPOL avec « Païtiti 2017 »


    Comme vous le savez, notre équipe est prête. Nous venons de confirmer, avec la DIRAVPOL-PNP, la location d’un hélicoptère MI-17 de la Police Nationale. Mais il reste l’épineux problème du permis du Ministère de l’Environnement (SERNANP) pour nous permettre d’entrer dans notre zone de recherche pendant une période maximum de 16 jours.

  • Thierry Jamin, bientôt au Cherche Midi Éditeur (Paris)


    Les dernières recherches de Thierry Jamin et de son groupe, sur les traces de la cité perdue de Païtiti, sortiront en France dans le courant de cette année 2017 aux éditions du Cherche Midi...

Français Spañol English