EspagnolAnglais

N 2 - Juin 2010

Infos - Actus

Inkari 2010

La prochaine phase de l'expédition Inkari 2010 se prépare. Le départ est prévu durant la première quinzaine de juillet.

Historia

Le numéro de juillet-août propose un article consacré aux découvertes réalisées par notre équipe dans la Vallée de Lacco en 2009.

Historia

Institut Inkari

Pendant la première quinzaine du mois de juillet, le site internet de l'Instituto Inkari va être mis en ligne.

Les partenaires d'Inkari 2010

Prodiris, www.prodiris.fr

Telespazio France, www.telespazio.com

SeD Logistique, www.sedlogistique.fr

Mairie de Toulouse, www.toulouse.fr

Spot Image, www.spotimage.fr

Le Cherche Midi Éditeur, www.cherche-midi.com

La Société de Géographie de Paris, www.socgeo.org

 

INKARI 2010 : ça continue!

Cusco, le 29 juin 2010

Chers Amis & Internautes,

Thierry Jamin
Thierry Jamin, au cours de sa dernière expédition.
(Photo : Thierry jamin, mai-juin 2010)

D’abord j’aimerais remercier tous les Internautes qui, à l’occasion de la diffusion du documentaire de TF1, ont découvert l’existence de mes recherches et m’ont manifesté leur soutien amical et leurs encouragements. Et puis un grand merci à tous ceux qui nous suivent depuis des années ! Sachez qu’ici, à Cusco, on reçoit tous vos messages !

Nous sommes rentrés de notre première expédition voici déjà plusieurs jours, après deux semaines de terrain à travers les vallées de Lacco et de Chunchusmayo. Notre objectif principal était de vérifier certaines informations obtenues auprès de plusieurs habitants de la region concernant l’existence de différents sites incas, localisés non loin du parc national du Manú et de la réserve de Megantoni. Nous avons ainsi pu confirmer l’existence de plusieurs complexes agricoles, dont ceux de Llactapata (encore un !) et d’Inca Tambo. Nous avons aussi rencontré de nouvelles citadelles, comme celles de Monte Puncu ou de Pantipayana. Puis nous avons découvert une nouvelle nécropole, peuplée de dizaines de tombes, dont la plupart semblent encore intactes. Une nécropole en relation avec un site inca jusqu’alors inconnu, celui de Rimac Pampa.

Monte Puncu
Détail d'un édifice, peut-être un tambo, du site de Monte Puncu, à Chunchusmayo.
(Photo : Thierry Jamin, mai-juin 2010)

Autant de bonnes raisons pour être pleinement satisfaits de cette première expedition de la campagne 2010.

De retour à Cusco depuis le 8 juin dernier, nous préparons à présent les prochaines étapes. Notre prochaine opération nous emmènera de nouveau dans la vallée de Lacco, où certains habitants nous ont signalé la présence de plusieurs ruines importantes, situées au sommet de montagnes. D’après certains d’entre eux, depuis l’un de ces sites, il serait possible d’apercevoir l’endroit où se cacherait la ville perdue de Païtiti…

Si les autorités du parc national du Manú nous délivrent à temps leur permis, nous retournerons également dans la region de Mameria, où, là encore, il y a du nouveau.

Pantipayana
Pantipayana. Détail de l'un des principaux édifices, peut-être un tambo.
(Photo : Thierry Jamin, mai-juin 2010)

Nous irons enfin, en août ou en septembre, si nos finances le permettent, dans une zone très particulière de la réserve de Megantoni. Il s’agit d’un territoire situé à la frontière occidentale du parc national du Manu, au nord ouest de Lacco et de Chunchusmayo. Ce n’est pas très loin non plus de la fameuse “Zone Rouge” de l’année dernière. Il s’agira sans doute de l’opération la plus importante de cette campagne 2010. Vous entendrez sans doute beaucoup parler, dans les mois et les années à venir, de cette réserve de Megantoni.
Nous avons vraiment l’impression de nous approcher toujours d’avantage de notre but ultime. Tous les indices que nous accumulons depuis ces dernières années nous donnent en effet la conviction que la cité perdue des Incas n’est pas loin.

Que ce soit notre groupe ou une autre équipe, l’avenir le démontrera. On finira bientôt par rencontrer, au détour d’un chemin, cette ville sacrée, au-delà de Lacco et de Chunchusmayo…

J’aimerais, pour conclure, remercier chaleureusement les personnes grâces auxquelles mes recherches sont possibles. Sans elles, aucune des découvertes magnifiques réalisées ces derniers mois à Lacco et à Chunchusmayo n’auraient vu le jour. Elles peuvent, tout autant que nous en revendiquer la paternité. 

Un grand merci à Christophe Dubois, Président du groupe SeD Logistique, à qui je dois une partie importante du financement de la campagne 2010. Car une expédition en forêt amazonienne, c’est aussi une affaire de logistique ! J’aimerais que tous les salariés du monde aient un patron comme lui. Mais faut pas rêver !

Dominique Lize et Thierry Jamin
Dominique Lizé (à gauche) en compagnie de Thierry Jamin (à droite), au cours de la dernière expédition à Lacco et Chunchusmayo. Dominique représente Sed Logistique, l'un des principaux partenaires de Thierry et de ses compagnons, pour la campagne Inkari 2010.
(Photo : Thierry jamin, mai-juin 2010)

Un grand merci aussi à Denis Lefevre, Directeur Général de Sed Logistique et à Dominique Lizé qui a participé brillamment à la précédente expédition. Ce ne sera sans doute pas la dernière…

Je remercie aussi chaleureusement mes amis Rémi Alquier et Valérie Tur de la société Telespazio France. La balise de géolocalisation, ce sont eux. Grâce à eux, il est possible de nous suivre au jour le jour sur Google Maps, via le Blog de l’expédition.

Ce Blog n’existerait d’ailleurs pas sans la compétence et le professionnalisme d’Alain Bonnet, responsable de l’Agence Prodiris, que je ne presente plus. Ceux qui suivent mes recherches depuis des années connaissent déjà les différents sites internet qui y sont rattachés : www.granpaititi.com ; www.pusharo.com ; et dans quelques jours www.instituto-inkari.com...

Et comment remercier Mario Martinez ? Nous lui devons beaucoup plus que le financement de la campagne 2009. Les mises au jour réalisées à Lacco durant l’année dernière l’ont été grâce à lui. C’est un vrai Ange Gardien ! Un jour, je vous raconterai…

J’aimerais aussi remercier du fond du coeur Christian Fardou pour son soutien constant depuis des années et Fabienne Reschly qui ne ménage jamais ses efforts ni son énergie dans la préparation et le suivi de chaque campagne.

Un immense merci à Pierre Cohen, Maire de Toulouse, à l’adorable Catherine Guien et à Daniel Borderie, pour nous accompagner cette année encore sur les traces de Païtiti. Nous serons, nous aussi, au rendez-vous de Toulouse, en octobre prochain, à l’occasion de la seconde édition de Novela, le Festival des Savoirs.  

Enfin, je n’oublie pas Isabelle Guidolin et Anne-Marie Bernard, de la société Spot Image. Elles nous accompagnent depuis… 1998 !   

À tous, je vous dis encore un grand merci. Sans vous, il n’y aurait pas de recherche. Vous faîtes partie de l’âme de cette “Païtiti Team”.

Nous vous donnons rendez-vous dans quelques semaines pour le départ de la deuxième phase de la campagne Inkari 2010.

En attendant, le magazine français Historia consacre une partie importante de son prochain numéro (juillet-août) aux découvertes réalisées par notre équipe en 2009 dans la vallée de Lacco.

À Très Bientôt !

Bien Amicalement À Vous depuis le coeur des Andes,

Thierry Jamin